Retour sur les résultats du mois de Septembre

A la fin de chaque mois, nous ferons un bilan des principaux résultats de nos joueurs et de nos équipes.  

Mathieu Decottignies-Lafon sur le Challenge Tour en 2019
mathieuEtape par étape, le joueur formé à Bondues construit sa carrière. Après quatre saisons sur le Pro Golf Tour (3e division européenne), il décroche brillamment (avec notamment 2 victoires) l’un des cinq tickets réservés aux 5 premiers de l’Ordre du Mérite du Pro Golf Tour. Il jouera en 2019 sur le Challenge Tour (2e division européenne). Tout au long de la saison, Mathieu a su faire preuve de ténacité comme il le déclarait fin juin. Et un homme a accéléré sa transformation: Benoît Ducoulombier. Depuis mars, Mathieu travaille avec celui qui coache aussi d’autres joueurs de renom français du circuit européen : Victor Dubuisson, Grégory Havret, Mathieu Pavon, Adrien Saddier, Julien Quesne, Romain Langasque… Avec lui, les planètes du jeu de Mathieu se sont alignées. « J’ai démarré avec Benoît mi-mars. Cela a été clairement le déclencheur. Tout est devenu plus simple ».

Nos jeunes pointent le bout de leur putter
BASTIEN AMATUn grand bravo à Bastien Amat (16 ans) (ph. de gauche) RIBEROLet Clément Ribérol (17 ans) (photo de droite) qui décrochent leur première victoire en Grand Prix respectivement aux Templiers (Oise) et à Mormal. Autre satisfecit, le tir groupé de trois Bonduois au Grand Prix d'Arras : Clément Ribérol (2e), Jérôme Boiarsky et Arthur Mijic, 15 ans (3e). Chez les dames, Théa Mezenen (hdp 12,1, 15 ans) signe une prometteuse 7e place à Arras et Sophie Delfosse confirme son potentiel à Mormal avec une 2e place, suivie de près par Constance Georgel (4e ). Enfin, signalons la 3e place de Robin Cocq lors des Internationaux d’Italie mid-am.

Une 8e place à la Coupe de France par équipes hommes
Dans cette compétition très dense, notre équipe 1 se classe 8e sur 33 (Clément Catteau, Robin Cocq, Gabriel Naveau, Nicolas Singer). Après avoir passé le cut en finissant dans les 9 premières équipes, nos joueurs ont attaqué le dimanche (36 trous) pour combler leur retard sur les premiers : à chaque tour, 3 joueurs sont en liste et on ne retient que les 2 meilleurs scores. A l’issue de la compétition, le capitaine, Bertrand Cattoen, avouait sa déception : "On a fait le boulot en passant le cut. Mais on est déçus. Sur cette compétition, il faut rapporter 2 cartes négatives par tour pour bien se placer. Dimanche matin, on avait décidé que Nicolas Singer cédait sa place à Clément Catteau pour qu'il gagne en expérience. C'est sa première compétition avec l'équipe 1 et on prépare ainsi la Gounouilhou 2019".
Engagées à Aix-en-Provence et à Champ-de-Bataille (Normandie) en 1ère division par équipes, nos 2 équipes se sont arrêtées au stade des quarts de finale. Pour l’équipe 1, on avait rêvé plus haut : à l’issue de 2 tours consistants, notre sextuor remportait la qualification à l’issue des 2 tours de stroke-play. Mais, face au 8e de la qualification, Metz, seniors bisnotre équipe échouait de peu en quart avec des matchs très serrés. Il fallait attendre le dernier match et le 19e trou pour connaître le vainqueur… et c'est Metz.
L’équipe 1 en photo joueurs de gauche à droite : Olivier Baurain, Yves Gambier, Christophe de Jarnac, Jean-Pierre Léveillé, Christophe Verrecchia, Pierre-Gauthier Witdouck, Bernard Obadia. Tout au long de la compétition, ils ont eu une pensée pour l’inoxydable Jean-Pierre Chombart. Pour la première fois depuis très longtemps, Papy dont l’esprit collectif coule dans les veines ne participait pas à cette compétition qui lui tient tant à cœur : il était resté dans le Nord pour des raisons familiales.
Pour l’équipe 2, le scénario a été quasi-identique : 7es après la qualification, seniors 2nos joueurs se battaient comme des lions en quart de finale face à Bordelais dans une formule réduite (1 foursome suivi de 2 simples). Comme pour l'équipe 1, les matchs étaient très disputés. Mais nous avons perdu le 1 foursome perdu et remporté un seul des deux simples. De gauche à droite : Philippe Bonte (capitaine-joueur), François Bonnier, Gilbert Rousseaux, Valery Screpel.
En octobre, deux autres équipes seniors vont disputer leur championnat. Emmenée par sa capitaine joueuse, Valérie Rateau, l’équipe 1 féminine aura la difficile mission à Besançon de se maintenir après une belle remontée en 2e division l’an passé. En plus de Valérie, l’équipe est composée de Sophie Derville, Catherine Lafon, Martine Marquilly et Blandine Vandame. La même semaine (3-7 oct), l’équipe 2 seniors (+65 ans) avec son capitaine Alain Derville jouera son championnat de France 1ère division au golf des Ormes. 

Suivez les résultats de nos joueurs et de nos équipes semaine après semaine sur notre page Facebook.