Mathieu Decottignies Lafon : le Challenge Tour est à portée de club

Avec sa 2e victoire en Pologne cette semaine, le joueur pro formé à Bondues prend la tête de l’Ordre du Mérite du Pro Golf Tour. A 6 tournois de la fin de saison, il dispose de fortes chances de décrocher l’un des cinq tickets pour évoluer l’an prochain sur le Challenge Tour.

Mathieu Decottignies Lafon tete

Sa 2e victoire sur le Pro Golf Tour est ahurissante à plusieurs titres : Mathieu a gagné à l’issue du plus long play-off de l’histoire du golf (10 trous), il a conclu par deux derniers tours stratosphériques (-9 et -8) et surtout il a pris les commandes du Pro Golf Tour. A 6 tournois de la fin du championnat, le Challenge Tour se rapproche de plus en plus. Pour mémoire, Mathieu joue depuis quatre saisons sur le Pro Golf tour (3e division européenne). Et les 5 premiers de l’Ordre du Mérite du Pro Golf Tour décrochent pour la saison suivante des droits de jeu sur le Challenge Tour (2e division européenne).
Aujourd’hui, Mathieu dispose d’une marge de sécurité importante pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé en début d’année : monter sur le Challenge Tour. Mais il reste prudent. « Mon objectif cette saison était de gagner trois tournois. Il m’en manque un pour avoir rempli cet objectif et on envisagera la suite après ! »
Retour sur cette 2e victoire ahurissante en Pologne. « J’ai fait un 1er tour moyen vu le parcours et j’ai très mal putté. Après la partie, je suis allé sur le putting green avec un nouveau putter. J’ai repris mon ancienne posture et j’ai commencé à bosser comme ça. Dès le début du 2e tour, je me suis tout de suite bien senti sur les greens ce qui m’a mis en confiance pour la suite ».
Résultat : il enchaîne un 2e tour à -9 puis un 3e tour à -8. Mais il faut passer par le play-off face au Tchèque Ondrej Lieser. Ce play-off va être fou avec des rebondissements incessants. Fou et long. Très long : 10 trous « J’ai eu plusieurs fois entre 1.2m et 6 m pour gagner, mais j’ai également fait 2 approches putts. Pour finir j’ai mis un putt de 2m pour gagner sur un par 3 (en vidéo , le trou complet). Ce play-off était éprouvant ». 

Un succès patiemment construit depuis 2 ans
Après être passé pro en 2014, Mathieu éclate sur le devant de la scène médiatique avec sa 16e place à l’Open de France en 2016. Mais l’organisation du golf professionnel fait que, pour jouer régulièrement en 1ère division européenne (European Tour), il faut gravir les échelons un à un : d’abord le Pro Golf Tour (ou l’Alps Tour), puis le Challenge Tour, puis l’European Tour. Mathieu a su faire preuve de ténacité. « J’ai tout remis en cause petit à petit il y a deux ans : mon approche mentale, puis ma technique. Tout s’est mis en place petit à petit. Je voulais faire les choix pour me préparer et être prêt pour les 20 prochaines années. Ça met du temps, j’aurais pu faire plus de résultats ces deux dernières années mais je n’avais pas les bagages nécessaires pour les niveaux supérieurs ».
Un homme va accélérer sa transformation en marche : Benoît Ducoulombier. Depuis mars, Mathieu travaille avec celui qui coache aussi d’autres joueurs de renom français du circuit européen : Victor Dubuisson, Grégory Havret, Mathieu Pavon, Adrien Saddier, Julien Quesne, Romain Langasque… Avec lui, les planètes du jeu de Mathieu se sont alignées. « J’ai démarré avec Benoît mi-mars. Cela a été clairement le déclencheur. Tout est devenu plus simple. Il m’a demandé de faire deux changements majeurs qui ont mis un peu de temps à se mettre en place. Mais là, je commence à vraiment atteindre une frappe de balle constante. Et surtout à faire simple dans mes pensées ».
Si actuellement Mathieu se sent dans la meilleure forme golfique de sa jeune carrière, il ajoute : « C’est clairement dû à mon attitude et à mon travail mental. Je continue de bosser sur tous les aspects de mon jeu pour pouvoir atteindre mes rêves. Je ne regrette pas les choix que j’ai pu faire. Tout cela m’a permis d’être ce que je suis aujourd’hui ». A six tournois de la fin du Pro Golf Tour, Mathieu a le Challenge Tour à portée de club.