Ganay : mais où s’arrêtera Clément Catteau ?

Premier ex-aequo de la qualification individuelle, Clément Catteau n’en finit pas de nous étonner. Face à Aurélien Douce, récent vainqueur de la prestigieuse Mouchy, notre joueur n’a rien lâché et l’a emporté sur le 19e trou en 16e de finale. Demain, samedi, il jouera le matin en 8e contre Marius Cara (Chantilly). Le récit de cette journée tendue.

Podium Coupe GANAY 2018 e1528462986602 1200x480 

Les résultats des 16e de finale

Clément Catteau ne descend pas de son nuage
Après l'interruption jeudi soir (violent orage), la qualification s'est finie vendredi matin. Déjà assuré de se qualifier avec un score de -7, Clément a pu se reposer. Sa journée a commencé par un play-off face aux deux autres joueurs ayant joué -7 : Thomas le Berre et Félix Mory, respectivement 22e et 9e joueur français. Sur le 1er trou (1), les trois joueurs font le par. Sur le 2e, Clément fait bogey et les autres se contiennent en faisant par. Finalement, Félix Mory gagnera au 4e trou de play-off. Clément finit donc 3e de la qualification : un énorme résultat déjà ! Mais tout ne faisait que commencer.
Vendredi après-midi, à 15h, au départ de son 16e de finale en match-play, Clément est un peu tendu. « C’est nouveau pour moi de jouer dans un champ de joueurs comme celui-là, même si j’adore la formule du match-play ». Face à lui, un gros client : Aurélien Douce (35e joueur français) et récent vainqueur de la Mouchy à Fontainebleau, le 2e plus gros tournoi amateur en France après la Biarritz Cup. Le match va être serré pendant 18 trous. Les deux joueurs vont prendre tour à tour le leadership mais jamais avec plus d'un trou d’avance. Au 2, Aurélien touche le drapeau et réussit birdie (Clément 1 Down). Au 4 (par 5), Clément égalise en faisant birdie. Il prend la main au 6 (par 3) avec un nouveau birdie avant qu’Aurélien n’égalise sur le 8. Jusqu’au 14, les deux joueurs ne vont pas se lâcher. Au 15 (par 5), Aurélien prend la main. Le tournant du match va avoir lieu au 16 (par 3). Clément est mal placé avec une balle dans le bunker au dessus du green : il réussit sortie-putt alors que son adversaire rate un putt de 2 m pour égaliser le trou. Les deux joueurs sont à nouveau à égalité (all square). Ils ne réussissent pas à se départager sur les trous 17 (birdie) et 18 (bogey). 
Il faut alors repartir au 19e trou. La pression monte, une centaine de spectateurs suivent ce trou qui va être décisif. 1er coup : Clément engage et se place avant l’eau – la balle d’Aurélien tombe dans l’eau. Après un coup de pénalité, 3e coup d’Aurélien : sa balle arrive à droite du bunker de green. 2e coup de Clément : il se place à 76 m du mât. 3e coup : tension, pression, Clément fait une gratte… cela arrive aux meilleurs ! Il se ressaisit et plante son 4e coup à 2 m du mât. Ensuite Aurélien enchaîne deux mauvais coups, Clément n’a plus qu’à rentrer son putt pour aller en 8e de finale. C’est fait ! Le rêve est toujours en marche. « Je n’ai pas très bien joué. Mais je me suis accroché. Mon adversaire frappait plus fort que moi mais je n’ai rien lâché. Le match a été très très serré. Jouer ici à Bondues devant les membres du club me donne de l’énergie : je ne veux pas les décevoir». N’aie aucune crainte, Clément : aujourd’hui, tu portes fièrement les couleurs du club.
En 8e de finale, il affronte un autre gros client, Marius Cara, champion de France minimes en 2017, grand spécialiste du match-play. Samedi à 9.00, venez nombreux soutenir Clément Catteau, notre seul joueur encore en lice sur les huit engagés. Il le mérite. Mais où s’arrêtera Clément ?

Gabriel Naveau résiste mais perd au 19e trou
Vendredi matin à 7 h, Gabriel a terminé la qualification en réussissant le 2e meilleur score du 2e tour (-5, total sur les 2 tours : -4). Ensuite, il est parti se reposer avant de revenir jouer son play-off à 15.36. Face à lui, Nicolas Manifacier, 104e joueur français (Toulouse), un joueur solide qui rate peu de coups. Leur combat a été dense. Jusqu’au 5e trou, les deux adversaires prennent tour à tour l'avantage et au départ du 6, le Toulousain a un trou d'avance. Gabriel reprend alors l’avantage (1 up) en gagnant les 2 trous suivants. Nouveau renversement de situation : sur les pars 5 du 9 et du 10, Nicolas cartonne avec un eagle et un birdie en s'appuyant sur un putting chirurgical. A nouveau en tête d'un trou, il  prend deux longueurs d’avance sur le par 5 du 15. Sursaut d'orgueil de Gabriel avec des coups de fer magistraux sur les 16 et 17 pour 2 birdies. Egalité au départ du 18 sur lequel les deux joueurs font jeu égal (par).
Tout comme Clément quelques minutes auparavant, Gabriel repart sur le trou n°1 pour leur 19e trou. Mais finalement, l’issue ne sera pas la même. Le championnat de France se termine pour Gabriel. Direction St-Omer lundi pour une nouvelle aventure : le tournoi pro du Challenge Tour.