Actualité

Samedi23
avr2016

Gounouilhou (1ère division par équipes messieurs) – 4 au 8 mai – Fontainebleau

Gounouilhou (1ère division par équipes messieurs) – 4 au 8 mai – Fontainebleau

« Nos ambitions sont fortes» 

Président de la commission sportive, Bertrand Cattoen est aussi le capitaine de l’équipe 1 hommes depuis six années. Du 4 au 8 mai, nos gars partent à Fontainebleau pour disputer la Gounouilhou. Cette compétition rassemble les 16 meilleurs clubs français.

 

Quelles sont tes ambitions cette année ?

On y va avec de gros objectifs. Tout d’abord, on veut être dans les huit premiers à l’issue des deux tours de qualification en stroke-play. Ainsi on peut accéder au tableau pour le titre. Et après tout est possible. On veut bien aborder les stroke-play. C’est pourquoi c’est important que la quasi-totalité des joueurs de l’équipe 1 participent à la Mouchy, quinze jours avant la Gounouilhou. Ils vont pouvoir affiner leur stratégie de jeu, s’adapter à la roule des greens qui seront très rapides.

Comment sens-tu les joueurs ?

Je leur parle régulièrement. Et je les sens tous très motivés. D’année en année, l’émulation se fait entre tous les joueurs. Nos ambitions sont fortes : on n’y va pas pour participer, on y va pour décrocher quelque chose.

Ce serait un vrai bonheur que de décrocher un podium avec ces mecs-là. Des mecs formés à Bondues et des gars adorables. Passer une semaine avec eux à la Gounouilhou, c’est un vrai plaisir : ils sont respectueux des horaires, du jeu… Bref que du bonheur.

Les deux tours de stroke-play de qualification sont très importants dans ce tournoi. Six golfeurs (par équipe) y participent chaque jour et les cinq meilleurs scores sont retenus pour calculer le résultat de l’équipe. Comment vas-tu les préparer avec les joueurs ?

On a retenu une véritable leçon de la Coupe de France par équipes où nous avons fini 2e en septembre dernier à Deauville. Il ne faut pas jouer sur la défensive. Cela ne veut pas dire risquer tout sur chaque coup. Mais le niveau de jeu est tellement élevé que la consigne est simple : quand un joueur est bien placé, il peut aller chercher le drapeau. Je ne demanderai jamais à mes gars de surjouer. Je leur dis simplement : cette semaine à Fontainebleau peut être fantastique ; jouez votre jeu sans vous prendre la tête. On est des amateurs et dans amateurs, il y a le mot latin : amour. Amour du jeu.